chartreux interview

Interview de Max le chartreux

Interview de Max le chartreux

Max, d’où viens-tu ?

Tout d’abord, je suis un félin, plus particulièrement un chat. Mais pas n’importe quel chat : un chartreux !
Je suis une très ancienne race d’origine française, si ce n’est une des plus anciennes. On m’utilisait comme chasseur de souris et on appréciait ma fourrure qui était comparable à celle de la loutre de mer. D’ailleurs, mon nom aurait été donné pour la ressemblance à un tissu de laine espagnol : la pile des Chartreux.
Au début du XXe siècle, 2 sœurs Léger (Christine et Suzanne), vivant à Belle-Ile-en-Mer, se sont intéressées à moi et ont permis de me faire évoluer jusqu’à mon statut actuel.

Justement, peux-tu nous parler du standard LOOF des chartreux ?

Oui, regarde ma fourrure comme je l’entretiens bien : elle est moyennement courte et dense, légèrement relevée avec un sous-poil abondant.
La couleur doit être uniforme, de la racine jusqu’à l’extrémité du poil. Elle est dans les tons gris-bleu, de clair à soutenu.
Mes lèvres et mes coussinets sont bleus, ma truffe est grise-ardoise.
Ma queue qui est souple, est épaisse à la base et va en s’effilant vers son extrémité.

Tu es magnifique, ton regard est sublime !

Oui, je me trouve pas mal ! Mon regard est assez envoûtant avec mes grands yeux expressifs jaunes. D’autres chartreux ont des yeux couleur orange… mais surtout pas verts.

Chartreux aux yeux oranges

Tu as une belle allure !

Tu n’es pas insensible à mon charme ! Je suis un chat robuste avec une ossature forte et des épaules larges. Ma poitrine est profonde, ma musculature est puissante et dense. Mon corps est de longueur moyenne.
Tu vois mes joues comme elles sont bien développées et pleines !

C’est vrai que tu ne me laisses pas indifférente ! Mais qui es tu?

Il ne faut surtout pas me confondre avec le «British shorthair» bleu. C’est vrai que jusqu’en 1970, il y a eu beaucoup de mariage entre nos 2 races, au point que la fédération FIFE (Fédération Internationale Féline) a même voulu nous assimiler pour ne faire qu’un.
Mais heureusement, en 1977, la fédération est revenue sur cette décision et a interdit le mariage entre nos 2 races. Maintenant, un chartreux ne se reproduit qu’avec un chartreux.

Mon cher Max, comment te définirais-tu ?

J’ai un bon caractère. J’aime me dépenser : je suis un sportif et un chasseur à mes heures. Mais j’apprécie tout autant la douceur de mon canapé.
Je suis un chat facile à vivre et à entretenir, avec un petit brossage régulier.
Il ne faut pas oublier que je suis réputé intelligent, paisible, peu miauleur et, cerise sur le gâteau, je suis affectueux : j’aime les câlins.

L’écrivaine Colette et le Général De Gaulle étaient amoureux fous de ma race, et ils ont participé à mon succès populaire.

Je te remercie pour cette interview très intéressante

Ce fut un plaisir.