comment nourrir des chatons ?

Nourrir un chaton : comment suivre un bon programme ?

Comment nourrir son chaton ?

Ça y est, maman chatte enceinte a accouché. Chaton a pointé le bout de son museau, et commence à tétouiller. Mais une fois sevré, comment nourrir votre chaton ?
Un chaton se nourrit en partant en chasse avec sa maman, mais lorsque c’est un chaton domestique, on doit bien le nourrir et lui fournir tout ce dont il a besoin pour grandir et rester en bonne santé. En effet, une fois qu’on a sevré son chaton, il est nécessaire d’adopter un bon rythme alimentaire et de le nourrir correctement.

A travers notre article, nous allons vous aider à adopter un bon programme alimentaire pour votre chaton afin qu’il évolue correctement tout en restant en bonne santé. Nous vous invitons donc à continuer la lecture de ce qui suit.

Comment nourrir un chaton sevré ?

Au début, un chaton doit manger au moins 4 repas par jour, ce qui permet de lui procurer l’énergie nécessaire pour toute la journée. Si ce n’est pas possible, on peut le nourrir 3 fois par jour seulement. Par contre, il faut lui laisser des croquettes pour chatons comme goûter. Au fil de sa croissance, le chaton passe à 3 repas par jour seulement. Ensuite, vers l’âge de six mois, il ne mange que 2 fois par jour. Contrairement aux chiens, les chatons ne peuvent pas s’adapter à 1 seul repas par jour.

Pour ce qui est de la température de la nourriture des chatons, il est préférable de faire sortir celle-ci du réfrigérateur et de la réchauffer avant de la servir, car les chatons préfèrent la nourriture à température ambiante et non pas des repas glacés ou très chauds.

Comment nourrir un chaton en période de croissance ?

La période de croissance d’un chaton est une période importante, mais aussi critique. En effet, c’est à ce moment qu’il doit se nourrir afin de renforcer ses os.

Le chaton a besoin de se nourrir de plus de protéines, contrairement à un chat adulte. En effet, les apports en protéines animales permettent de couvrir les besoins de la croissance du chaton ainsi que les besoins d’entretien. Durant ses 4 premiers mois, un chaton a besoin de protéines comme la viande ou le poisson. On peut également lui donner des croquettes à protéines, ou bien du thon et du poulet. L’essentiel est de lui donner des protéines d’origine animale.

Enfin, il ne faut pas donner à son chaton du lait de vache, car c’est déconseillé aux chats. Cependant, il faut toujours lui laisser de l’eau à sa portée, car les chats boivent beaucoup d’eau dans la journée.

Les différents types de nourriture pour chaton

Pour garder votre chaton en bonne santé, il est nécessaire de bien le nourrir. Ainsi, il est important de bien vous renseigner et d’éviter les aliments qui peuvent mener en danger votre compagnon.

Dans la liste suivante, nous citons les types de nourriture que vous pouvez donner à votre chaton sans craindre quoi que ce soit :

  • Les aliments humides ;
  • Les croquettes pour chats ;
  • L’eau qui est très indispensable.

Le premier type de nourriture que prend un chaton est les aliments humides, comme la « pâtée ». Ils ont l’avantage d’être très appétissants. En effet, les fabricants ne cessent de proposer des recettes à suivre afin de faire plaisir à votre petit compagnon. Si le chaton laisse un peu de pâtée dans son assiette, il est nécessaire de la retirer afin qu’elle ne s’altère pas. Il est aussi préférable de donner une pâtée tiède à votre chaton et non pas froide.

Ensuite, on a les croquettes qui existent en différentes, tailles, formes et saveurs. Il est conseillé de choisir les croquettes les plus adaptées à votre chaton, notamment celles qui sont faciles à mâcher et à croquer afin de ne pas lui faire mal. Ce type de nourriture pour chatons est bourré de bienfaits et apporte tous les éléments nécessaires à la croissance de votre petite boule de poils. De plus, les croquettes n’engendrent pas des problèmes de santé.

Ceci dit, il est possible de préparer vous-même les repas de votre chaton, mais vous devez savoir que l’équilibre alimentaire n’est pas facile à obtenir. Enfin, il est nécessaire d’inclure des compléments minéraux et vitaminiques dans la nourriture de votre chaton. Et surtout, n’oubliez pas de laisser un bol d’eau à la portée de votre chaton.

chat gueule ouverte avec une mauvaise haleine

La mauvaise haleine d’un chat : ses origines et ses remèdes

Tout savoir sur la mauvaise haleine chez un chat

L’un des problèmes les plus rencontrés chez les animaux de compagnie en général et chez les chats en particulier est l’halitose, plus connue sous le nom de mauvaise haleine. Celle-ci est souvent bénigne, mais si elle persiste, l’origine peut être plus grave et ce simple désagrément peut révéler une cause plus sérieuse. Il est d’ailleurs conseillé de consulter son vétérinaire à la moindre inquiétude.

Alors, quelle est l’origine dela mauvaise haleine d’un chat ? Et comment y remédier ? Nous allons tout vous dire.

Quelle est la cause de la mauvaise haleine d’un chat ?

Tout comme chez les humains, les chats peuvent souffrir de certains désagréments, tels que la mauvaise haleine. Il est certain qu’un chat n’aura pas une haleine fraîche comme après un bon brossage de dents avec un bon dentifrice à la menthe, mais parfois, l’haleine de ce petit être-vivant est presque nauséabonde. Cela est un signe d’un réel problème de santé.

La principale cause que l’on rencontre dans ce cas est l’accumulation de plaques dentaires ou de tartres sur les dents de votre chat. Cette accumulation va engendrer une pullulation microbienne anormale et excessive, causant ainsi des inflammations et des infections de la gencive. Ces maladies parodontales se manifestent par une halitose.

Etant donné que les chats ne se brossent pas les dents pour lutter contre l’accumulation de tartres, et donc la mauvaise haleine, la majorité des chats peuvent en souffrir. Cependant, certaines races sont plus prédisposées que d’autres aux problèmes d’haleine. Les races les plus touchées étant les suivantes :

  • Les Exotic Shorthairs ;
  • Les British ;
  • Les Persans, etc.

La morphologie du crâne ou de la gueule de ces chats est propice au mauvais développement et au mauvais alignement des dents, induisant ainsi des soucis parodontaux et une mauvaise haleine en conséquence. Il faut toutefois, garder à l’esprit que plusieurs autres pathologies, beaucoup plus sérieuses, peuvent avoir comme signe révélateur une mauvaise haleine persistante, telles que les pathologies rénales, hépatiques, gastro-intestinales, ou encore respiratoires.

Il est donc fortement conseillé de passer chez le vétérinaire pour une visite afin d’être sûr que le chat ne craint rien.

Comment se débarrasser de la mauvaise haleine d’un chat ?

Si votre vétérinaire n’a pas diagnostiqué de maladie sérieuse d’origine organique, il s’agit probablement d’un problème provenant directement de la gueule de votre chat. Dans ce cas de figure, votre vétérinaire vous proposera sûrement un détartrage ainsi qu’un polissage des dents de votre chat, se faisant sous anesthésie générale. Cela va très vite régler le problème de la mauvaise haleine de votre chat.

Par la suite, il faudra procéder à l’entretien des dents de votre chat afin de ne pas se retrouver à nouveau avec des gingivites et une halitose. En effet, et comme c’est le cas chez les humains, si vous ne prenez pas soin des dents de votre chat, vous vous retrouverez à nouveau avec les mêmes problèmes de tartres, puis de pullulation bactérienne, et automatiquement, de mauvaise haleine. Heureusement, cet entretien est très facile à mettre en place :

Nettoyer les dents de votre chat

C’est la première étape vers une haleine plus fraîche. Il s’agit d’une procédure très simple à mettre en place. Votre vétérinaire pourra vous montrer comment la faire correctement. Vous aurez besoin d’une brosse à dents et d’un dentifrice pour chats. Il faut savoir qu’il y a des dentifrices avec un goût de viande qui rendra le processus plus agréable pour votre chat.

Mais attention ! Il ne faut surtout pas utiliser des dentifrices classiques. Ceux-ci sont contre-indiqués et peuvent être toxiques pour les chats.

Si vous souhaitez observer des résultats sur l’haleine de votre chat, il vous faudra être régulier et assidu sur cette pratique. Il serait alors idéal de demander les fréquences, maximale et minimale, recommandées par votre vétérinaire.

Modifier l’alimentation de votre chat

Une modification du régime alimentaire de votre chat peutconsidérablement intervenir en sa faveur quant à la formation de plaques dentaires et de tartres, le protégeant ainsi contre les désagréments des parodontites et des infections multiples des gencives.

Ainsi, vous pouvez opter pour une association entre les deux méthodes données, ou alors en privilégier une, tout en gardant à l’esprit que le brossage des dents, même lorsqu’il s’agit de chats, est sans égal pour prévenir les problèmes d’haleine.

L’âge du chat : connaître sa correspondance avec celui des humains

Quelle est la correspondance de l’âge du chat avec celui des humains ?

L’âge dans le monde animalier, est une notion qui varie énormément, selon les espaces et les races. Plusieurs personnes connaissent, par exemple, le calcul à effectuer pour déterminer l’âge des chiens, et pour cause, il est plutôt simple ! Il suffit généralement de multiplier ce dernier par sept. Concernant l’âge des chats, cela s’avère un peu plus complexe. Mais alors, de quelle façon le calculer ? Finalement, votre chat est-il vieux ou a-t-il, au contraire, encore plusieurs années devant lui ? C’est ce que nous tenterons de voir ensemble, à travers cet article. Suivez-nous !

Quelle est l’espérance de vie du chat ?

Dans un premier temps, il est important de savoir que le chat a une espérance de vie relative à plusieurs aspects externes, mais aussi internes. En d’autres termes, il s’agit du milieu de vie, l’attention portée à ses soins, une potentielle maladie, mais aussi la génétique. Effectivement, nourrir correctement son chat et lui offrir un régime équilibré et lui faire passer des contrôles médicaux assez souvent, représentent le minimum d’efforts à fournir pour entretenir et préserver la santé de votre félin.

Une espérance de vie pas toujours similaire

Il est nécessaire d’offrir à votre chat un endroit sécurisant et de mettre à sa disposition une multitude de jeux et d’accessoires pour l’entretien de son agilité et de son énergie. L’espérance de vie d’un chat se situe en général à 13 ans, avec plus ou moins deux ans de différence, selon les espèces et les races. Néanmoins, un chat d’extérieur aura une espérance de vie nettement plus courte, car ces derniers se retrouvent très fréquemment face aux dangers et aux risques qui peuvent éreinter leur santé, contrairement au chat domestique, qui lui, est choyé et entretenu en permanence.

Calculer l’âge d’un chat en âge humain

Étant donné que le développement du chat n’est pas continu, il n’est pas possible de procéder au calcul exact, en multipliant par un chiffre. En effet, selon l’âge réel du chat, il aura des âges humains bien différents. La conversion n’est donc pas proportionnelle, surtout dans ses jeunes années. On sait, en revanche, que 10 ans en âge de chat, équivalent à 56 ans en âge humain. Que l’on soit bien d’accord, ce ne sont que des approximations qui permettent une meilleure estimation de leur âge. On voit souvent certains chats, dont on est sûrs que leur âge est très grand, être en pleine forme, et vice-versa.

La correspondance de l’âge d’un chat par rapport au nôtre

Dans le but de faire coïncider l’âge de son chat avec le nôtre, plusieurs procédés sont utilisés, et ce, depuis plusieurs décennies. Afin de comparer les deux âges, il faut tout d’abord être conscient que le chat possède une espérance de vie nettement inférieure à la nôtre. En effet, nous, humains, avons une durée de vie de 80 à 100 ans, tandis que celle du chat s’élève à environ une vingtaine d’années seulement. La notion de  »vieux » et de « mature », est alors très relative.

Nous mettons des années à nous bâtir une maturité, tandis que cela ne prendra que quelques mois aux chats. Voici la raison pour laquelle nous avons besoin de plus de temps sur Terre. La première année de vie du chat est très riche en apprentissage et équivaut à 19 ans pour un individu. Par la suite, les autres années sont relatives à 5 ans approximativement, cette maturité évolue donc plus lentement.

Déterminer l’âge d’un chat

Pour déterminer l’âge d’un chat, il y a une multitude de facteurs dont on doit tenir compte. Effectivement, il ne s’agit pas seulement d’évaluer sa maturité ou de compter le nombre d’années que votre félin a passé sur Terre. Il faut, par conséquent :

  • Connaître la race de votre chat ;
  • Savoir s’il s’agit d’un mâle ou d’une femelle ;
  • Évaluer sa santé physique et mentale ;
  • Porter attention à son environnement ;
  • Savoir s’il est castré ou pas.

L’âge de votre chat est alors un critère que l’on définit, en tenant compte de plusieurs paramètres. Un chat de 15 ans, qui a été, tout au long de sa vie, amené à se protéger et à se battre pour manger, n’aura pas le même âge qu’un félin choyé et bien nourri au poil doux et soyeux.