Le chat est un animal de compagnie très apprécié par de nombreuses personnes. Mammifère de la famille des félidés, il a besoin d’attention et de soin. Pour ce faire vous devez absolument être en mesure de satisfaire ses besoins en ce qui concerne son alimentation, sa santé, l’interprétation de ses comportements, et pouvoir faire face aux maladies que votre petit matou peut attraper. Nous vous disons tout dans ce billet.

De quoi est composée l’alimentation d’un chat ?

Selon qu’il s’agit d’un chaton, d’un chat adulte ou d’une femelle, l’alimentation diffère. En raison du fait que ces félins peuvent supporter jusqu’à 16 repas par jour, il est conseillé d’être assez strict sur la quantité des portions. À titre illustratif, si vous donnez à manger des croquettes à votre minou, il faudra veiller à ce qu’il n’y en ait pas trop.

En général, on retrouve dans leur menu des éléments tels que les croquettes, les pâtées, les friandises et les snacks. Une alimentation faite maison est également possible, mais chaque option possède son lot d’avantages et d’inconvénients. Par exemple, les snacks ne doivent pas faire plus de 10 % de ce que l’animal reçoit comme calories. Les restes de repas de maisons sont également à éviter autant que faire se peut, puisqu’ils peuvent contenir trop de graisses.

À quel moment donner à manger à son chat ?

Les chats sont des rongeurs par excellence. Aucun moment privilégié n’existe pour leur servir un repas. En permanence, ils sont capables de grignoter des croquettes. Ce que vous pouvez leur laisser en service libre en journée tout comme la nuit. Le plus important est d’être rigoureux sur la quantité afin de leur éviter de devenir obèse.

Tout savoir sur les chats : alimentation, comportement, soin, maladies...

Mais bien qu’il n’existe pas d’exigence particulière par rapport à la fréquence de leur alimentation il est quand même conseillé de :

  • donner en moyenne 4 repas tous les jours pendant 4 mois aux chats nourrissons ;
  • donner trois repas par jour jusqu’à ses six mois ;
  • donner trois repas par jour à une chatte en gestation.
  • donner quatre repas par jours lorsque la femelle est en phase de lactation.
  • Quelle est la bonne ration à donner ?

La quantité de repas à donner à un chat est conditionnée par son âge, son poids, ses performances physiques et ses dépenses énergétiques particulières, dont la lactation. Pour un chat ayant atteint l’âge adulte, 200 à 300 grammes de pâtée chaque jour suffisent. En ce qui concerne les croquettes, il est recommandé 50 à 75 grammes au quotidien.

Tout savoir sur les chats : alimentation, comportement, soin, maladies...

Mais sachez que tout ceci peut fortement dépendre de l’activité de votre chat. Si vous avez un chat d’intérieur, il manifestera très peu de besoins en énergie. Ce qui n’est pas le cas pour un chat d’extérieur. À l’âge de 12 mois, il est conseillé de peser son chat afin de savoir si la ration de repas que vous lui donner est conforme à ses besoins. À partir de ce moment, il faudra régulièrement le peser pour qu’il ne grossisse ni ne maigrisse.

Comment peser un minou qui ne tient pas sur place ?

Vous vous le demandez certainement, un chat se révèle difficile à peser. Mais il existe une technique toute simple : pesez-vous avec votre chat. En l’ayant dans vos bras, vous vous pesez. Ensuite, vous devez refaire l’exercice, mais cette fois, tout (e) seul (e). La dernière étape consistera à faire la différence entre les deux chiffres que vous aurez obtenus pour déterminer le poids de votre chat.

Quelles sont les attitudes à avoir face aux différents comportements que peut avoir un félin ?

Tous les chats ne sont pas pareils. Vous en rencontrerez d’agressifs, trop câlins, et même qui mordent. Pour cette raison, vous devez absolument apprendre à faire la différence entre un comportement normal et un qui ne l’est pas. Voici quelques-uns des comportements observables chez un chat et comment vous devez réagir.

Votre chat est agressif : non, ce n’est pas normal !

Si votre chat développe une forme d’agressivité, s’il mord ou donne des coups de griffes, vous devez commencer à vous inquiéter. En dehors du fait qu’il vous fera peur, c’est la preuve qu’il ne se sent pas bien. Un tel comportement peut être engendré par un manque d’éducation, une mauvaise expérience avec un ancien maitre, la douleur causée par une blessure qui attise en lui son instinct de survie.

Tout savoir sur les chats : alimentation, comportement, soin, maladies...

En guise de solution, il est conseillé d’être plus ferme et de poser des limites seulement s’il s’agit d’un chat en manque d’éducation. En effet, sevré trop tôt, un chat n’a pas la chance d’apprendre qu’il ne faut pas mordre ou griffer. Vous devez vous montrer donc assez strict pour corriger ce défaut.

Passez également plus de temps à jouer avec lui. C’est un bon moyen pour éliminer son stress et sa frustration. Si après toutes ces options vous ne remarquez pas de changement, référez-vous à un vétérinaire.

Votre chat est trop collant : pas trop normal non plus !

Le chat est connu pour être indépendant. Malgré le fait que son côté affectif soit très apprécié de certains propriétaires, l’excès d’affectivité peut devenir très rapidement problématique. Si votre minou cherche à être en permanence en contact avec vous, cela peut être dû :

Tout savoir sur les chats : alimentation, comportement, soin, maladies...

  • à un sevrage prématuré ;
  • un changement dans son environnement ;
  • au fait qu’il est en chaleur ;
  • à un traumatisme ou une mauvaise expérience.

Comme solution, vous devez changer quelques éléments dans vos habitudes. Par exemple, s’il s’agit d’un chaton, évitez désormais le biberon et donnez-lui de la nourriture solide. Vous ne devez plus le materner. Néanmoins, prenez le temps de le rassurer sans trop exagérer.

Quelles sont les maladies auxquelles sont exposés les chats ? Quels soins apporter ?

On dénombre tout au moins dix afflictions graves que peut développer un chat. La source de ces dernières est virale, bactérienne ou parasitaire. Il s’agit entre autres de l’acné, de la borréliose, de la chlamydiose, de la leucémie virale féline ou le sida du chat, du coryza, de la pancréatite féline, du typhus, de la rhinotrachéite virale féline, de la leucose féline, etc. Dans l’un ou l’autre de ces cas, le mieux à faire est de vous tourner vers votre vétérinaire pour une prise en charge sur mesure.

Par ailleurs, afin d’éviter d’en arriver là, quelques petits soins quotidiens sont nécessaires. Vous devez prendre l’habitude de laver votre chat. Nettoyer sa litière, lui couper les griffes, lui laver les dents. Aucun de ces soins n’est de trop pour garder votre minou en très bonne santé. À vous d’agir maintenant !

Tout savoir sur les chats : alimentation, comportement, soin, maladies...